Claire Morel, L’un dans l’Autre, Vernissage le jeudi 7 mai de 18 à 21 heures.

Claire Morel travail sur le lien depuis une dizaine d’années.

Le lien entre soi et les autres, soi et les autres soi, soi et son soi-même. Sur son tissage, son vissage, son extraction et même sa dépigmentation. Le lien est un monstre qui engloutit les figures que Claire Morel dessine et fragmente leurs pensées. Il tord des silhouettes désincarnées qui cherchent à s’évader de leur propre volonté. Les têtes sont séparées des corps par un nuage de fumée ou par une éruption cutanée animalière. Elles sont disproportionnées ou encline à s’évader, prompte se dépersonnaliser.

14050_884472651591787_6870920912552940278_n

Se lier n’est pas de tout repos chez Claire Morel, cela ne soulage pas la conscience et n’installe pas le corps et l’âme dans une tranquille stabilité ou une routine sereine. Se lier déconstruit et délite. Pour lors, tous les moyens sont bons pour s’évader, qu’ils soient duveteux ou écaillés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s